Description du projet

Un projet pour les clients

Au terme de longs voyages supposant le port de lourds bagages, la clientèle hôtelière présentera de nombreuses dysfonctions ostéo-articulaires, viscérales et même crâniennes qui pourront occasionner d’importantes douleurs.
Il est crucial d’apporter une réponse rapide et adaptée à ces clients désireux de démarrer leur séjour dans les meilleures conditions.

Les bénéfices de ce service:

– Proposer une prestation supplémentaire directement dans l’hôtel
– Favoriser le bien être des clients
– Proposer une orientation et des conseils des clients
– Eviter aux clients des examens médicaux non nécessaires ou des consultations chez le médecin inutiles

Un projet pour les employés

Le traitement ostéopathique des employés est primordial. Leur bien être est garant de l’excellence du service de l’hôtel. Rencontrer un ostéopathe susceptible de les traiter, de les conseiller et éventuellement de les orienter vers un autre professionnel de santé, lorsqu’ils ressentent une douleur, est très apprécié des employés. En venant intervenir sur place, l’ostéopathe facilite l’accès aux soins à des salariés qui préfèrent parfois remettre à plus tard la prise en charge de troubles, qui ne sont ressentis, dans un premier temps, que comme des gênes, mais qui finissent à terme par se transformer en douleurs invalidantes.

Les bénéfices de ce service:

– Proposer aux employés une réponse efficace et immédiate à leurs troubles.
– Favoriser le bien être des employés
– Prévenir les accidents du travail
– Permettre une diminution importante des arrêts de travail par la réduction des troubles musculo squelettiques
– Sensibiliser et conseiller pour éviter la réapparition d’une douleur

La démarche

La mise en place d’un service d’ostéopathie au sein d’un hôtel peut prendre de nombreuses formes présentant chacune leurs avantages.

Dans tous les cas, l’hôtel fixe le prix des consultations pour les clients et perçoit une commission. Les honoraires de consultation pour les employés sont fixés par l’ostéopathe à un prix adapté pour permettre l’accès au soin à tous.

Plusieurs solutions

  • L’ostéopathe se déplace ponctuellement et sur demande de l’hôtel. Il est rémunéré à la consultation. Il n’est donc pas disponible immédiatement mais sous quelques heures, ce qui peut représenter un inconvénient.

    Prix d’une consultation dans l’hôtel: 90 €

  • L’ostéopathe se rend dans l’hôtel et y effectue des permanences de quatre heures minimum. L’ostéopathe est ainsi disponible dans l’urgence. . La rémunération peut alors se faire par l’hôtel au prix de 35€ l’heure. Le patient paiera donc directement l’hôtel pour toutes les consultations effectuées. Le paiement à la consultation est également possible (par le patient directement à l’ostéopathe avec une organisation en créneaux de disponibilité). Le praticien n’est cependant pas disponible sous cette forme toute la semaine.

  • L’ostéopathe est rattaché à l’hôtel et y effectue des permanences de 5 à 7 jours par semaines. La rémunération se fait en forfait mensuel et non à la consultation. L’hôtel dispose d’un service d’ostéopathie quotidien à offrir à ses clients et à ses employés. et les tarifs des consultations lui reviennent en intégralité.

  • L’ostéopathe peut également assurer des séances d’information thématiques pour les employés en petits groupes pour leur expliquer les enjeux d’une bonne posture au travail. Des travaux pratiques, des conseils et des exercices pour limiter la douleur et prévenir sa survenue seront également donnés. Ces ateliers permettent de sensiblement diminuer les accidents du travail.

Déroulement des séances d’ostéopathie

Pour les clients de l’hôtel, les séances sont pratiquées directement dans la chambre ou au sein du spa de l’hôtel. Une attention particulière est apportée au grooming du praticien (barbe et coiffure impeccable), chemise blanche et produits de soin choisis.

Une consultation dure 1 heure. Elle débute par une anamnèse visant à comprendre le patient, ses habitudes, son mode de vie et bien sûr, sa douleur.
Une observation et une phase de test suivent pour examiner les attitudes posturales et l’état physique, fonctionnel et structurel du patient.
Le traitement vient ensuite : toujours personnalisé.
Les conseils clôturent la séance pour éviter que la douleur ne revienne.
Bien entendu, si le patient a des doutes ou des questions avant ou après une séance, il pourra disposer du numéro de téléphone de l’ostéopathe pour échanger avec lui.

Pour le personnel, l’ostéopathie va agir de façon préventive. En intervenant dans les locaux de l’hôtel, l’ostéopathe va pouvoir analyser les différents postes de travail et les tâches qui y sont réalisées, et mettre en évidence les modifications qu’il faudrait envisager pour diminuer l’apparition des troubles musculo squelettiques (TMS) :
• Optimisation des postes de travail
• Conseils d’ergonomie pour le salarié
• Formation à la gestion du stress et traitement de ses composantes physiques
• Conseils hygiéno-diététiques personnalisés : exercices à réaliser directement dans l’entreprise ou à faire chez soi afin de prévenir l’apparition des TMS.
Selon une étude publiée dans la revue L’Ostéopathie, réalisée par deux ostéopathes, Laura Périnetti et Marc Bozzetto, l’intervention d’ostéopathes en entreprise diminue de 20% le taux d’absentéisme. Environ 70% des salariés traités ont estimé que le traitement ostéopathique leur avait permis d’éviter un arrêt de travail.

Quelques chiffres

  • “151 employés ont été traités lors de 345 consultations. 97,4 % ont constaté une amélioration de leur motif de consultation. Le taux d’absentéisme a diminué de 22,7 % et 68,9 % ont estimé que le traitement ostéopathique leur avait permis d’éviter un arrêt de travail”
    La revue de l’osteopathie. 2011:2:31 – 36. perinetti l, bozzetto m.
  • 39 sujets volontaires, salariés de la clinique privée d’Arès (33) ont été traités en ostéopathie sur 6 mois en 2005 – 2006 par Pascale Iratçabal dans le cadre de son mémoire de fin d’étude en ostéopathie. Le nombre de jours d’arrêt de travail a été divisé par 6 pendant cette période en comparaison avec les chiffres retenus sur 5 ans (2000 – 2005)