Description du projet

Pour permettre aux entreprises de proposer des soins ostéopathiques et ateliers de prévention à leurs employés au sein de leurs locaux.

Un projet pour toute l’entreprise

Au terme d’une journée de travail supposant un état de crispations et une fatigue physique certaine, les employés d’une entreprise présenteront de nombreuses dysfonctions ostéo-articulaires, viscérales et même crâniennes. Elles peuvent occasionner d’importantes douleurs si leur traitement tarde trop, pouvant aller jusqu’à la blessure et donc l’arrêt de travail.

Il est crucial d’apporter une réponse rapide et adapté à ces employés.et ce à tous les échelons de l’entreprise. Leur bien être est principal garant de leur efficacité. Avoir un ostéopathe susceptible de les traiter, de les conseiller et éventuellement de les orienter vers un autre professionnel de santé lorsqu’ils ressentent une douleur est apprécié et apparaît comme nécessaire.

En venant intervenir en entreprise, l’ostéopathe facilite l’accès aux soins à des salariés qui préfèrent parfois remettre à plus tard la prise en charge de troubles, qui ne sont ressentis, dans un premier temps, que comme des gênes mais qui finissent à terme par se transformer en douleurs invalidantes.

Ainsi, il diminue considérablement le nombre d’arrêt de travail dans l’entreprise. En effet l’ostéopathe est aussi compétent pour traiter que pour diagnostiquer une maladie nécessitant un arrêt ou non.

Les bénéfices de ce service:

  • Proposer aux employés une réponse efficace et immédiate à leurs plaintes

  • Bien être des employés

  • Prévention des accidents du travail

  • Diminution importante des arrêts de travail par la réduction des troubles musculo squelettiques

  • Sensibilisation et conseils pour éviter la réapparition d’une douleur

La démarche

La mise en place d’un service d’ostéopathie au sein d’une entreprise peut prendre de nombreuses formes présentant chacune des avantages et inconvénients. Les honoraires de consultation sont fixés par l’ostéopathe à un prix adapté pour permettre l’accès au soin à tous. En pratique, l’ostéopathe se déplace avec sa table et doit disposer d’une salle au sein de l’entreprise

Plusieurs solutions:

  • L’ostéopathe se déplace ponctuellement et sur demande de l’entreprise. Il est rémunéré à la consultation. Il n’est donc pas intégré et disponible immédiatement mais sous quelques heures. C’est le principal inconvenant ici.

    Prix d’une consultation dans l’entreprise: 70 €

  • L’ostéopathe se rend dans l’entreprise et y effectue des permanences de quatre heures minimum. L’ostéopathe est ainsi disponible dans l’urgence. La rémunération peut alors se faire par l’entreprise au prix de 35€ l’heure. Le patient paiera donc directement l’entreprise pour toutes les consultations effectuées. Le paiement à la consultation est également possible (par le patient directement à l’ostéopathe avec une organisation en créneaux de disponibilité).
  • L’ostéopathe est rattaché à l’entreprise et y effectue des permanences de 5 à 7 jours par semaines. La rémunération se fait en forfait mensuel et non à la consultation.
  • L’ostéopathe peut également assurer des séances d’information thématiques pour les employés en petits groupes pour leur expliquer les enjeux d’une bonne posture au travail. Des travaux pratiques, des conseils et des exercices pour limiter la douleur et prévenir sa survenue seront également donnés. Ces ateliers permettent de sensiblement diminuer les accidents du travail.

Une enquête menée sur 100 salariés d’une entreprise d’informatique pendant 3 mois a permis de remarquer significativement l’impact de la prise en charge ostéopathique, sur le plan curatif, en milieu professionnel.

Dans cette étude, on constate que l’Échelle Visuelle Analogique (EVA), qui est une réglette de 0 à 10 permettant une auto-évaluation de la douleur ressentie, passe d’une moyenne de 6 à 1 dès la première semaine après le traitement. En réduisant la douleur, principale symptomatique des TMS, l’ostéopathe agit sur la plainte du salarié et par conséquent le besoin d’arrêt de travail.

Étude réalisée par Laure Capron (ostéopathe D.O) pour la réalisation de son mémoire de fin d’étude (« Ostéopathie, troubles musculo-squelettiques et entreprise »)

Déroulement des séances d’ostéopathie

Les séances sont pratiquées directement dans une salle ou un bureau de l’entreprise. Une consultation dure 1 heure. Elle débute par une anamnèse visant à comprendre le patient, ses habitudes, son mode de vie et bien sûr, sa douleur.

Une observation et une phase de test suivent pour examiner les attitudes posturales et l’état physique, fonctionnel et structurel du patient. Le traitement vient ensuite : toujours personnalisé.

Les conseils clôturent la séance pour éviter que la douleur ne revienne.

Bien entendu, si le patient a des doutes ou des questions avant ou après une séance, il pourra disposer du numéro de téléphone de l’ostéopathe pour échanger avec lui.

L’ostéopathie va agir de façon préventive. En intervenant directement dans les locaux, l’ostéopathe va pouvoir analyser les différents postes de travail et les tâches qui y sont réalisées, et mettre en évidence les modifications qu’il faudrait envisager pour diminuer l’apparition des troubles musculo squelettiques (TMS) :

  • Optimisation des postes de travail
  • Conseils d’ergonomie pour le salarié
  • Formation à la gestion du stress et traitement de ses composantes physiques
  • Conseils hygiéno-diététiques personnalisés : exercices à réaliser directement dans l’entreprise ou à faire chez soi afin de prévenir l’apparition des TMS.

Selon une étude publiée dans la revue L’Ostéopathie, réalisée par deux ostéopathes, Laura Périnetti et Marc Bozzetto, l’intervention d’ostéopathes en entreprise diminue de 20% le taux d’absentéisme. Environ 70% des salariés traités ont estimé que le traitement ostéopathique leur avait permis d’éviter un arrêt de travail.

Quelques chiffres

  • “151 employés ont été traités lors de 345 consultations. 97,4 % ont constaté une amélioration de leur motif de consultation. Le taux d’absentéisme a diminué de 22,7 % et 68,9 % ont estimé que le traitement ostéopathique leur avait permis d’éviter un arrêt de travail ” la revue de ostéopathie. 2011/02, 31-36. Perinettil, Bozzettom .
  • 39 sujets volontaires, salariés de la clinique privée d’Arès (33) ont été traités en ostéopathie sur 6 mois en 2005 – 2006 par Pascale Iratçabal dans le cadre de son mémoire de fin d’étude en ostéopathie. Le nombre de jours d’arrêt de travail a été divisé par 6 pendant cette période en comparaison avec les chiffres retenus sur 5 ans (2000 – 2005)

Simulation

Si l’Ostéopathe est inclus dans la structure de l’entreprise et y effectue des permanences quotidiennes de 5h/jour avec un jour de repos dans la semaine (modifiable en cas d’urgence).

  • Capacité de 6 à 7 employés par journée
  • Honoraires mensuels: 3800 € payés par l’entreprise à l’ostéopathe pour un potentiel maximal de 167 patients traités par mois. Soit moins de 23€ par consultation seulement pour cette solution.
    L’entreprise pouvant faire le choix d’offrir ces consultations à ses salariés ou de déduire leur coût de leurs salaires amortissant ainsi l’investissement
  • Séance de prévention en groupe (jusqu’à 20) pour les employés (2h) : 120€